#25/2 – Raymond QUENEAU

Je me couchai sur un divan
et je me mis à raconter ma vie,
ce que je croyais être ma vie.
Ma vie, qu’est-ce que j’en connaissais?
Et ta vie, toi, qu’est-ce que tu en connais?
Et lui, là, est-ce qu’il la connâit,
sa vie?
Les voilà tous qui s’imaginent
que dans cette vaste combine
ils agissent tous commes ils le veulent
comme s’ils savaient ce qu’ils voulaient
comme s’ils voulaient ce qu’ils voulaient
comme s’ils voulaient ce qu’ils savaient
comme s’ils savaient ce qu’ils savaient.

[da Chêne et chien; ed. it. Quercia e caneRomanzo in versi, cur. M. SebregondiGenova: Il Nuovo Melangolo, 1995, pp. 92-94]

Annunci